Histoire du Docteur Mikao Usui

Gyoho Mikao Usui est né au Japon, le 15 août 1865, à Taniai-mura dans la province de Yamagata, île de Gifu. Né d’un père militaire, Uzaermon Tsunetane Usui, et d’une mère dont le nom de famille est Kawai.

En 1868 le père de Mikao Usui se rallie au nouveau régime impérial de l’empereur Meiji et ses enfants seront éduqués selon ses instructions. De nouvelles réformes sont introduites ainsi que le retour aux traditions Confucianisme et Shintoïsme.

En 1869, à l’âge de quatorze ans, il est envoyé au monastère Bouddhisme Tendaï sur le mont Kurama. Il y apprendra des méthodes d’impositions des mains qui plus tard influenceront le Reiki. En 1873 l’interdiction du Christianisme tomba au Japon ce qui lui permit de l’étudier. Il fit aussi un doctorat en littérature et des quêtes initiatiques à travers la Chine, l’Europe, des études en théologie aux États-Unis et le sanskrit ce qui lui permis de découvrir le Reiki.

Mikao Usui eut plusieurs métiers à son actif : missionnaire bouddhiste en Occident, fonctionnaire, homme d’affaires, secrétaire du Bourgmestre de Tokyo, conseiller du gouverneur de Taïwan (1898-1906). En 1912 l’empereur Meiji meurt dans les bras de Mikao Usui, succédé par son fils Taisho.

Il se maria avec Sadako Suzuki avec qui il eut deux enfants, un fils Fuji (1908-1946) et une fille (1913-1935).

En 1922, il fonda la clinique Usui Reiki Ryoho Gakkaï. Suite à un tremblement de terre en 1923 qui fit 40,000 morts et encore plus de blessés à Tokyo, il aida les mendiants jusqu’au jour où il s’aperçut que ce qu’il avait accompli était incomplet puisqu’il avait oublié d’enseigner aux mendiants de changer leur façon de vivre et que guérir le corps ne suffisait pas, mais que l’esprit aussi en avait besoin. Il créa alors, les cinq principes de vie du Reiki (voir l’histoire du Reiki pour en savoir plus).

Mikao Usui ouvrit une autre clinique en 1925 à Nakano ou il soigna et enseigna le Reiki dans la lumière.

Le 9 mars 1926 à Fukuyama, Mikao Usui décéda des suites d’attaques cardiaques qu’il avait paralysées au cerveau.

Une stèle funéraire fut érigée par ses étudiants en son hommage. Il entraîna et forma 16 maîtres Reiki et plus de 2000 praticiens.